LES PENSÉES DE CEUX QUI NE VEULENT PAS VOIR L'HONORABLE PALUKU WA MUTHETHI LIBRE DE SES MOUVEMENTS

N.B. : Il est vrai que seul Dieu sonde les cœurs et les reins. Mais l’agir de bien des individus est si pernicieux qu’il n’est pas compliqué de deviner leurs pensées qui deviennent, de par leurs actes, archi-visibles.

Kinduelo

« Par quelle magie M. Paluku a-t-il construit deux maisons, si ce n'est qu'il a volé l'argent de la BIC ? J'essaie d'anéantir son existence en lui imputant des actes dont il ne sait absolument rien. Grâce au Président du RCD/KML et à ma puissance financière, j'ai convaincu la justice que Paluku est auteur de braquages et de détournements. Malheureusement, il est parvenu à me bloquer la Cour Suprême de Justice par différentes cassations. Cependant, comme le parquet est derrière moi, Paluku est sous le cours d'un mandat de prise de corps. Et du moment que j'ai intéressé le bureau de l’Assemblée Nationale, il ne siégera jamais et on va lever ses immunités, même s’il se plie aux fameuses négociations qui me permettront de gagner pas mal d'argent d'un coup... ainsi, non seulement Paluku me cédera tous ses biens, mais en plus, il croupira en prison où je me chargerai de l’éliminer. Ça lui apprendra à se croire supérieur à moi ! De quel droit a-t-il osé me braver ? »

Le Bureau de l'Assemblée Nationale

« Avec le pognon que nous avons reçu ou qu'on nous promet, on est prêt à sacrifier l’un de nos pairs. Kinduelo est vraiment ‘fort’ financièrement ! Nous devons nous atteler jour et nuit à faire croire à nos collègues députés que Paluku est un bandit des grands chemins dont le seul refuge possible et la prison. Si l’on brandit des arguments de droit contraires à nos objectifs, on les jettera d’un revers de la main et on proposera plutôt les négociations. Nous ferons croire aux députés que lesdites négociations sont la solution ultime et surpasse même l’action judiciaire. Si les choses perdurent, nous verrons comment lever les immunités de notre collègue Paluku, afin qu'on en finisse une bonne fois pour toutes. »

Le président du RCD/KML

« J’ai bel et bien fomenté les braquages de Bei et de Butembo et Kinduelo m’a grassement remercié pour cela. Mais Paluku ne veut pas se taire et crie cette ignoble vérité sur tous les toits, notamment avec ce mémo embarrassant qu'il a produit au mois d'août. Il convient à tout prix que je me débarrasse de lui. Je n'ai pas envie d'être à nouveau sali dans un énième scandale, comme ces sénateurs l’ont fait en octobre et qui m'a coûté mon poste privilégié de Ministre d'État... »

La plupart des grands commerçants de Butembo

« Paluku voulait faire des affaires en dehors de nos circuits mafieux. Il faut l’écarter définitivement. Le fameux ‘conseil des sages’ que nous avons fomenté avec Kinduelo fut un moyen de rêve pour l'anéantir. Il a partiellement marché, mais le Bureau de l’Assemblée Nationale aidant, il marchera certainement. Les braquages de Beni furent également une voie nécessaire en vue de l’éliminer physiquement. Ladite voie n'a pas abouti, mais notre allié Kinduelo s'emploie à attaquer Paluku dans divers procès. Paluku doit disparaître, car il entrave nos activités et sa situation de Député National n’arrange pas les choses. »

Le PGR

« Kinduelo a renfloué mon compte en banque de manière si généreuse que je dois bien lui rendre la pareille. J’ai mis toutes les batteries en marche pour que Paluku soit arrêté, voire supprimé de cette planète. Je distille qu'il est condamné définitivement et que malgré ses immunités, il doit regagner la prison. Je vous assure que je l'aurai, même s'il faut bafouer complètement le droit que j'ai appris à la Fac et dont je suis censé être un garant. »

Le Parquet Général de la République

« Kinduelo nous a payés en termes des dizaines de milliers de dollars. Et ce pour une cause : arrêter Paluku. Ce dernier a commis l'erreur de revenir ici en RDC, alors qu'à l'étranger où il passait ses vacances parlementaires, on ne pouvait l’inquiéter. Nous traquons et nous filons sans relâche ses proches. Nous avons même soudoyé des personnes de son quartier afin qu’elles nous fournissent des renseignements. Tôt ou tard, on mettra la main sur lui et c’est Kinduelo qui sera content (et nos poches pleines...) »

L’avocat conseil de la BIC

« Je dois entière reconnaissance à mon bienfaiteur Kinduelo qui m’a tiré d'une misère noire vers une vie plus que confortable. Paluku sera judiciairement traqué à mes soins et j’obtiendrai une condamnation définitive. J’ai vendu mon âme au Diable et violé plusieurs dispositions de nos lois et règlements. J’ai même violé la Constitution en intentant des procès contre Paluku pourtant Député en plein mandat et jouissant de ses immunités. Mais je m'en tape. J’ai mes thunes, c'est l’essentiel… »

Les députés chers au RCD/KML

« Le Chef nous a donné une mission bien précise : lors des votes ou dans la vie courante, agir de sorte que Paluku soit dans le pétrin. Nous devons décourager tous ceux qui tenteraient de trouver une solution à son problème. Pour ce faire, soit on répandra des informations comme quoi Paluku est un bandit braqueur, soit on menacera tous ces curieux de toutes sortes de choses, si possible par appel ou par SMS. Cette façon de faire est strictement la même que celle appliquée par d'autres membres du parti qui ne sont pas honorables députés. »

Les députés ayant un problème personnel avec Paluku

« Paluku a cru bouffer son fric seul. Ce qui lui arrive est le fruit de son manque d'ouverture d'esprit. Qu’il se casse les dents avec ses problèmes ! De toutes les manières, on ne veut pas avoir des emmerdes avec le chef du RCD/KML... »

Certains députés qui ont osé parler du problème en plénière

« Est-ce prudent de notre part de continuer à soutenir le cas Paluku ? Les menaces que nous avons subies verbalement de je ne sais quel numéro masqué, ça fout vraiment la trouille ! Nous avons des familles à notre charge et il ne serait pas indiqué de crever à cause ce genre de problèmes. »