COMMENTAIRE DES PRINCIPALES FÊTES CONGOLAISES

Les dates

Les malheureux événements

1er janvier

Une mauvaise année en perspective, encore pire que la précédente. À fêter dans la douleur et dans la consternation.

4 janvier

Des tas de mecs et de meufs ont crevé au nom de l'indépendance de ce bled de cons. Est-ce que ça valait vraiment la peine, du moment que ladite indépendance n'a jamais eu lieu, à vrai dire ?

16 janvier

Laurent Désiré Kabila, père supposé de l'auteur des cinq chantiers, est assassiné. Motif : il disait un peu trop haut ce que les néocolonialistes occidentaux aiment qu’on dise tout bas...

17 janvier

Lumumba, pour les mêmes raisons que Laurent Désiré, passa de l'autre côté de manière on ne peut mieux brutale et peu enviable...

14 février

C'est l'occasion rêvée pour forniquer, engrosser et contracter le VIH. C’est également l'occasion idéale de tromper son partenaire soit par des promesses soit par des baises extraconjugales. On devrait dire Sein-Valentin !

8 mars

Journée spéciale pour la femme RDcienne qui se rappelle les innombrables fois qu’elle fait commerce de la chair, qu'elle sert de sac de box à son mari et qu’elle se fait sauter malgré elle dans les conflits armés... Et ni les (im)politiques ni elle-même ne semblent s'activer réellement pour changer ce triste état de choses.

1er avril

Le politicien raconte que les choses vont beaucoup mieux qu'il y a quinze ans en RDC. Et il se trouve des gens assez retors pour les croire...

30 avril

C'est la journée du non-paiement du corps enseignant à travers laquelle l'accord de Mbudi et l'année blanche académique planent comme une épée de Damoclès. C'est aussi la journée de la dégradation profonde du système éducationnel et de la promotion massive des antivaleurs.

1er mai

Journée congolaise du chômage, de la précarité et de la misère sociale. En somme, le parfait irrespect du chantier « emplois » cher au Chef de l'Étatoïde congolais.

16 mai

Laurent Désiré Kabila nous libère de la dictature mobutienne pour la remplacer par la sienne et instaure un climat de guerre, d’abord à l’Est du patelin, ensuite un peu partout... À fêter dans la méditation et sans aller défiler...

30 juin

Indépendance fictive de la RDC. Les néocolons et même des culs terreux comme les Libanais et les Indiens nous sodomisent (pardon ! Nous dominent, allais-je dire...). Les richesses (immensissimes) ainsi que les individus sont exploités et la chose a empiré depuis quarante-huit ans.

1er août

On a du mal à parler de Fête des Parents ici : parfois, on ne sait plus qui fait la loi dans le ménage, avec des gosses supra-insolents, surtout quand c'est eux qui amènent la thune à la piaule...

25 décembre

Naissance de l'Enfant Jésus, et renouvellement des mauvais coups fort condamnables des politiciens pour la nouvelle année qui s'annonce.